Désencombrement et Minimalisme : Méthode 1 KonMari

Après avoir revu les bases du minimalisme la semaine dernière, on va s’attaquer au point de départ de la démarche minimaliste : Le désencombrement.

En entrant dans cet univers vous allez découvrir des personnes passionnées de tri et d’organisation, des gens qui passent leur weekend à vider le garage ou à classer leur penderie par couleur, chacun sa technique, chacun ses névroses. Ce qui est sûr c’est qu’on est loin du « ranges ta chambre » hurlé par nos parents quand on était petit, ici on tri et on range de manière compulsive et on aime ça !

Au fil des semaines on va donc aborder les grandes Techniques de désencombrement recensées à ce jour.
Vu que je m’auto proclame spécialiste en désencombrement (des années d’expérience les gars et puis je fais ce que je veux !) je vous donnerai bien évidemment mon avis sur chaque technique, ce que je pense qu’elles apportent et leurs limites d’un point de vue minimaliste.

Méthode 1 : La Méthode Marie Kondo

C’est LE buzz de la rentrée ! Son livre « La magie du rangement »  défraye la chronique avec plus de 4 millions d’exemplaires vendus. Elle a même sorti un agenda 2017 qui reprend le graphisme de la couverture ! Marketing quand tu nous tiens !

Le principe de cette méthode est de décider quels objets on veut garder et non ceux dont on veut se séparer. On sélectionne donc ses objets préférés et on vire le reste (on est d’accord hein on ne l’écoute pas quand elle parle de « jeter » ! On recycle, on donne, on vend … on est des gens biens !).

Avantages de la méthode :
Marie Kondo travaille par catégorie (vêtements, ustensiles de cuisine, cosmétiques, livres, papiers, souvenirs) …. On doit donc trier en une seule fois l’ensemble d’une catégorie (si vous choisissez de trier vos livres il faudra commencer par les récupérer dans toute la maison : bibliothèque, mais aussi peut être table de nuit, salon, sac à main, voiture, grenier, toilettes ???). Cette technique permet d’avoir une vue globale de ses possessions et d’être exhaustif dans sa sélection.
Autre « truc » efficace, le fait de prendre chaque objet en main pour décider de son sort. C’est tellement facile d’ouvrir un tiroir de jeter un coup d’oeil et de dire « c’est ok, tout ça j’en ai besoin ». Quand vous prenez chaque objet en main, vous vous dites que finalement, non celui-ci n’est peut être pas très utile (moi le coup du « apporte de la joie » ça fonctionne moyen sur pas mal de catégories … je ne ressens rien ni sur mes chaussettes, ni sur mes papiers, ni sur un tas d’autres objets de la maison qui me sont pourtant bien utiles au quotidien… appelez moi coeur de pierre)

Inconvénients de la méthode :
Marie Kondo n’est pas minimaliste ! Voilà c’est dit !
Cette méthode est basée sur votre ressenti face aux objets. L’objet conservé doit « vous mettre en joie » la notion d’utilité n’est donc pas ici prioritaire. Hors si il y a dans le minimalisme une notion d’esthétisme non négligeable, la sélection des possessions est avant tout liée à leur utilité et à la valeur ajoutée qu’ils vont amener dans votre vie. Nos possessions doivent être en premier lieu régulièrement utilisées et simple à utiliser. Si elles sont belles c’est encore mieux mais le minimaliste est avant tout quelqu’un de pragmatique.
L’auteur donne donc une place prépondérante aux objets, elle leur voue un culte, elle leur parle et les traite comme des être vivants (là j’avoue j’ai décroché), hors un attachement trop fort aux objets va à l’encontre du souhait minimaliste qui est que ses possessions doivent être à son service et n’ont finalement que peu de valeur si ce n’est de rendre son quotidien agréable et fluide.
La méthode de rangement proposée ne me parait pas non plus en adéquation avec une volonté de simplification. Plier ses t-shirts sur la tranche me parait plus chronophage que d’accrocher un cintre dans la penderie et vider son sac à main chaque soir dans une boite pour le refaire le lendemain matin n’a pas non plus grand sens pour moi.
La méthode KonMari demande du temps, il faut avoir la motivation pour ce lancer dans un tri à grande échelle et accepter d’y consacrer plusieurs heures d’affilée au risque de se retrouver avec un bordel monstre si on s’arrête en cours de route (moi c’est mon truc, mais je comprends que tout le monde ne saute pas de joie à l’idée de passer son samedi à trier)

En conclusion : 
Comme vous le voyez j’ai recensé plus d’inconvénients que d’avantages à cette méthode. Ces inconvénients sont pour moi directement liés au fait que je ne considère pas Marie Kondo comme une minimaliste mais comme une organisatrice professionnelle.
Cependant la méthode KonMari est une excellente méthode pour faire un premier grand désencombrement et vous faciliter la tâche par la suite. Il faut cependant être prêt à se lancer dans un chantier de cette ampleur et peut être prendre quelque distance avec la relation très particulière qu’entretien Marie Kondo avec ses possessions.


A GAGNER !

 20160923_080330

Vous êtes débordés par vos possessions ?
Vous ne savez pas par où commencer ?
Vous avez envie de vous essayer à cette technique de désencombrement ?

Laissez moi un commentaire sous cet article et je tirerai au sort le 30 septembre
celui ou celle qui remportera le livre « La Magie du Rangement »
(expédition en France uniquement)

 

Bon weekend à tous !

Publicités

28 réflexions sur “Désencombrement et Minimalisme : Méthode 1 KonMari

  1. Bonjour ! Je suis tombée sur ton blog il y a quelques semaines et je lis chaque nouvel article avec plaisir ! j’aimerai beaucoup gagner le livre de Marie Kondo pour m’essayer au grand désencombrement ! Bonne journée ! Lucie

    J'aime

  2. Bonjour, ayant emménagé dans un logement plus petit, le concept de minimalisme m’a bien aidé à faire le tri et à ne pas m’encombrer d’objets inutiles. Le tri des vêtements reste le plus compliqué pour moi et je pense que ce livre pourrait m’aider. Merci pour ce concours !

    J'aime

  3. Cela fait plusieurs fois que je lis l’histoire de Marie Kondo qui parle à tous les trucs qu’elle possède… C’est un peu extrême, même si je saisis l’idée qu’elle veut transmettre à travers ça (enfin, je crois)(le respect des choses qu’on garde chez nous, toussa toussa). Cela dit, je suis comme toi, parler à mes chaussettes, ou pire, à mes ustensiles de cuisine, c’est franchement quelque chose qui dépasse l’entendement (surtout le mien, d’entendement).
    Je n’ai pas encore eu l’occasion de lire son livre (d’ailleurs, as-tu lu son plus récent ouvrage, avec une histoire de spark of joy dedans ?)(je n’ai plus le titre en tête), mais je suis ravie d’apprendre qu’il est enfin sorti en édition de poche ! 17€ pour faire des câlins à mes tee-shirts, je trouvais un peu cher quand même.

    J'aime

    1. Le deuxième livre de Marie Kondo est effectivement sorti en anglais mais pas encore traduit. Il reste très proche du premier (après tout c’est SA méthode, elle ne va pas dire le contraire à chaque livre), on y trouve des illustrations (très enfantines) et l’accent est mis sur ce que l’objet peut nous amener de positif. Il est un peu plus nuancé que le premier sur certains aspects (style tout « jeter ») mais au final je ne pense pas qu’il soit nécessaire de lire les 2, sauf si on est vraiment fan 🙂

      J'aime

  4. Très sympa cet article! J’aime bien ta description du bouquin, je l’avais lu aussi ( moi j’aime bien ce systeme de parler aux choses;-))
    En tout cas j’ai hâte de lire les autres methodes de desencombrement.
    Je lis je lis mais je desencombre pas assez…

    J'aime

  5. J’ai entamé un grand désencombrement chez moi. Mais il en reste encore pas mal, malheureusement, j’avoue bloquer, ne pas savoir si je dois continuer ou pas….
    En tout cas, la démarche fait du bien, et avoir (enfin) une maison rangée, quel bol d’oxygène !!!!

    J'aime

    1. Si tu dis toi même qu’il en reste pas mal, pourquoi hésiter ? Courage ça n’a rien d’insurmontable et plus tu avances dans la démarche plus tu comprend l’évidence du truc !

      J'aime

  6. Vachement intéressant votre avis sur les différentes méthodes et je trouve ça bien de rappeler ce qu’est le minimalisme : la recherche d’esthétisme, l’utilité de l’objet, son encombrement… Sans pour tant virer dans l’ascétisme. Merci !

    J'aime

  7. Hello Raph !
    Chez moi ça déborde niveau placard de fringues, si j’ai bien réussi à désencombrer le reste de l’appartement, le placard de ma chambre est ma bête noire, ça fait des mois (des années en vérité !) que je n’arrive pas à m’y mettre parce que j’ai un rapport affectif à mes vêtements, j’ai beaucoup entendu parler de ce livre, peut-être sera-t-il le déclic qui me permettra de passer à l’attaque?
    Merci!
    isa

    J'aime

  8. Moi je lis les articles depuis un petit moment pas tous c est vrai mais les titres sont souvent accrocheurs et m interpellent et en général articles intéressants et surtout je rigole !!!! 😊 je tente pour qu il soit avec son copain sur le zéro dechet ça sera complémentaire !

    J'aime

  9. Bonsoir,
    Je tente ma chance!
    C’est mon premier commentaire,je te suis sur instagram…
    Et si je gagne le livre, après l’avoir lu, je le donnerai à la bibliothèque pour que ça puisse bénéficier à d’autres!!
    Merci pour le concours!

    J'aime

  10. Bonsoir ,
    Nous sommes 5 chez moi et j’espère bien que d’ici quelques temps nous aurons désencombré notre maison.
    Notre déménagement au mois de juillet a été un déclic, nous avons beaucoup trop de choses mais je ne sais pas trop par quel bout prendre ce chantier énorme.
    Ce livre serait donc une aide précieuse pour nous aider à prendre le chemin du minimalisme.
    Merci pour tes articles et ce concours.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s