Désencombrement et Minimalisme : Méthode 4 : Les boites

Cette semaine on aborde l’avant dernière technique de désencombrement de cette série avec la techniques DES BOITES (voir de LA BOITE si vous êtes déjà bien avancé dans votre bordel désencombrement !)
Il nous restera donc un article vendredi prochain pour la méthode Ultime … le truc de carrément dingue qui me fait rêver (chacun ses fantasmes … ne me jugez pas !)  … suspens … pour l’instant on s’attaque aux boites !

Méthode des 4 boites : 

Il s’agit donc de s’attaquer à son désencombrement (ben oui ça va pas se faire tout seul) en se munissant de 4 boites (cartons, sacs, paniers …) pour pouvoir trier les articles en 4 catégories. Si vous attaquez un tiroir par exemple, ou un placard vous allez donc au fur et à mesure que vous le videz placer chaque objet dans une de ces boites (on a dit CHAQUE objet hein … on en laisse pas la moitié des trucs dans le tiroir on prend chaque objet dans les mains et on prend une vrai décision quand à sa destination).

Ranger :
Pour cette catégorie vous pouvez utiliser un panier qui restera accessible dans la maison en permanence.Vous posez dans cet endroit tous les éléments qui retourneront dans votre tiroir après nettoyage ou qui seront à ranger ailleurs mais que vous êtes certains de vouloir conserver.
Hors phase de désencombrement, ce panier peut également servir à déposer ce qui doit être ranger. Par exemple poser le panier en bas de l’escalier et mettre dedans les affaires des enfants (ou les vôtres) qui trainent dans le séjour. Quand vous irez à l’étage, vous pourrez aisément tout remonter.

Donner :
Pour cette catégorie, le plus simple est de récupérer des cartons. Vous déposez dedans les choses en bon état mais dont vous n’avez plus l’utilité. dès que le carton est plein, vous le fermez et le mettez directement dans la voiture pour le déposer à la recyclerie ou chez Emmaüs.

Jeter :
Ici faisons simple, un sac poubelle si vous attaquez une grande phase de tri, ou tout simplement la poubelle de la cuisine pour les petits rangements. Dedans ? ben … les trucs à jeter (cassé, inutilisables, …).

Stand By :
Ici le mieux est également d’utiliser un carton. Pourquoi ? Parce que lorsque ce carton sera plein vous allez le fermer (genre scotché, vraiment fermé) et noter dessus une date de votre choix : 3 mois ?, 6 mois ?, 1 an ? c’est vous qui décidez, mais si vous n’avez pas rouvert ce carton d’ici là (pour reprendre un article qui vous est nécessaire … pas juste pour admirer votre bazar), le carton partira lui aussi directement chez Emmaüs sans passer par la case ré-ouverture.
C’est donc le carton des cas désespérés … le truc qui objectivement ne vous sert à rien mais là tout de suite vous n’arrivez pas à prendre une décision (« ça peut servir », « je l’aime bien quand même », « il risque de me manquer »). Il faut être super vigilant et ne mettre vraiment que peu d’objets dans ce carton. Genre 1 objet ou 2 sur tout un placard sinon ça ne sert à rien !

Avantage de la méthode : Vos cartons « donner » et « stand by » restent toujours accessibles, même pour un petit tri, vous n’avez pas d’excuse pour remettre un objet dans le tiroir faute de pouvoir traiter son « élimination » dans la foulée. On s’est tous déjà dit, « je ne vais pas aller à la recyclerie pour 2 ou 3 objets » du coup on remet l’objet dans le tiroir et on se dit qu’on le ressortira plus tard … ce qu’on ne fait pas toujours.

Inconvénient : La boîte Stand By doit être ultra surveillée ! ça peut très vite dégénérer, et bien évidemment, le but n’est pas de se retrouver avec 40 cartons Stand By dans le garage ou le grenier, que vous devrez tous rouvrir si vous décidez de repiocher un article !

Méthode 1 boite : 

Comme dans la méthode précédente, il s’agit d’avoir en permanence une boite à disposition (avec vos poubelles de recyclage par exemple), pour y mettre des choses à donner.

Si vous avez encore pas mal de désencombrement à faire, le but sera de poser dans cette boite chaque jour 1 article ou plus (personnellement j’avais utilisé cette méthode en supprimant 2 objets par jour et c’est finalement très efficace). Cette technique vous permet d’intégrer le désencombrement à votre routine, au bout de quelques semaines vous placerez des objets chaque jour dans votre boite sans même vous en apercevoir.

Si vous n’avez plus beaucoup à désencombrer, cette boite vous servira tout de même de « sas » pour les choses que vous ne traitez pas au quotidien.
J’ai un panier à cet usage à côté de ma poubelle recyclage verre et chacun met dedans, aussi bien les vêtements à déposer dans les bennes relais, que les objets à donner. Ce panier se rempli suivant les périodes tout les 15 jours ou 3 semaines. Cela permet d’évacuer les choses au fur et à mesure et de ne pas laisser trainer ce top que personne ne porte dans l’armoire en se disant qu’on ne va pas aller au relais pour un vêtement.

Avantages : Pratique, efficace cette méthode vous permet de désencombrer sans douleur et surtout de faire du désencombrement une habitude !

Inconvénients : Euh … aucun ? Eventuellement vous avez une « poubelle » de plus à caser dans la maison mais c’est mieux que du bazar partout non ?

 

Publicités

Désencombrement et Minimalisme : Méthode 3 le Minsgame

Cette semaine nous allons donc aborder un des poids lourd des techniques de désencombrement : La méthode du Minsgame.

Le Minsgame c’est quoi ?
Si vous trainez depuis un peu de temps sur ce blog, vous connaissez sans doute déjà cette technique puisque nous avons joué à ce « jeu » en septembre 2015.

Il s’agit d’un jeu, inventé par Joshua Fields Millburn & Ryan Nicodemus du blog The Minimalists et qui se déroule sur un mois. Le but du jeu est donc de se « débarrasser » d’une chose le 1er, de 2 choses le 2, de 3 choses le 3 et ainsi de suite pour arriver à 30 ou 31 articles le dernier jour du mois , ce qui au total fait 465 ou 496 articles à supprimer sur les 30 ou 31 jours (1+2+3+4 …. +28+29+30+(31)).

Tout compte : meuble, électroménager, électronique, livres, vêtements, … Le but est par contre d’éviter au maximum de jeter et plutôt de donner à des proches ou à des associations, bibliothèques, …

Avantages de la méthode :
C’est d’une efficacité redoutable ! Plus de 450 objets en moins sur 1 mois, le résultat ne passe pas inaperçu. De plus comme on commence « petit » (1 objet, puis 2, puis 3) on prend confiance dans notre capacité à éliminer les choses.
Autre gros avantage de la méthode : c’est ludique !
On s’est même retrouvé certains soir en mode « chasse aux objets » genre à 22 heures (zut on a zappé le minsgame !).
Enfin, il y a chaque mois une grosse communauté de cinglés de minimalistes qui jouent à ce jeu (notamment sur IG #minsgame) du coup on peut se faire des copains psychopathes et photographier allègrement nos tas de bordel ! Elle est pas belle la vie ?

Inconvénients de la méthode : 
Je ne vais pas vous mentir, presque 500 objets à retirer ce n’est pas une mince affaire (il vaut mieux être au début de son désencombrement qu’à la fin ! J’avais d’ailleurs arrêté le mien au jour 27 car je ne voyais, à ce moment là, vraiment plus rien de superflu chez moi / pour le bilan c’est ici) !
Il faut une bonne dose de motivation et surtout ne pas prendre de retard ! Sinon ça se cumule et on lâche l’affaire devant l’ampleur de la tâche.
Il faut aussi ne pas trop se laisser prendre au jeu … au risque de bazarder des trucs que vous regretterez par la suite ! Désencombrer vite c’est bien, mais certaines catégories prennent du temps, on affine, on teste, on évolue (dit la fille qui désencombre depuis bientôt 3 ans)

A force d’en parler j’ai presque envie de rejouer ! Un petit Minsgame en novembre ? avant les fêtes ? Non je plaisante je n’ai plus les moyens de mes ambitions … je ne dois même plus avoir à la maison suffisamment d’objet pour tenir 30 jours ! Lol
Par contre si vous jouez, je serai ravie de vous suivre sur vos blogs ou IG ! #minsgameparprocuration Lol