Packing Party : Bilan semaine 3

Dans la foulée on enchaîne avec la semaine 3 ! qui s’est donc terminée samedi 14 octobre.
Dans la règle d’origine de la Packing Party c’est donc à ce stade que je devrais me débarrasser de tout ce qui n’a pas été déballé ! Mais très clairement le délai me semble inadapté ! Je suis certaine d’avoir encore des objets à récupérer dans les semaines à venir.
D’autant plus que cette semaine a vraiment été très très light question nouveaux objets

20170930_183323

Petit rappel des règles et du fonctionnement :
Nous avons emménagé dans un 50M2 et rien n’a été déballé. Jour après jour, nous avons pioché dans les différents cartons afin de récupérer les objets dont nous avions besoin à l’instant précis.
Règle N°1 : Ne pas anticiper les besoins ! On a tendance à vouloir sortir des choses en ce disant que de toutes façons on s’en servira ce soir ou demain ou après demain … et là c’est un vrai piège on risque de tout sortir ! Donc uniquement les choses qui ont une utilité là maintenant tout de suite !
Règle N°2 : Ne pas se restreindre volontairement, le but n’est pas ici l’extrême minimalisme mais bien la sélection d’objets qui nous apportent quelque chose au quotidien. Ce point explique que des objets sans « utilité pratique » figurent dans la liste. Je n’ai pas eu BESOIN de mes plantes vertes ou d’éléments de déco mais j’en ai eu ENVIE. C’est pour moi une raison valable de réintégrer ces articles.

Cuisine : 
2 mini bols en bois

Chambre :
Fringues Elle : 1 top noir « dentelle » / 1 robe grise / 1 trench noir

On va donc continuer sur le même principe pendant les prochaines semaines (mois ? aucune idée !). Vous verrez la semaine prochaine qu’il y a eu « réorganisation » du bordel euh des cartons puisque mon ancienne « zone de stockage » c’est transformée hier en dressing. Nous avons donc réorganisé les différents cartons pour compacter au maximum et nous avons recasé le tout au mieux afin de ne plus avoir le sentiment de vivre dans un entrepôt. C’est déjà nettement mieux !!

 

Publicités

Packing Party : Bilan semaine 2

Dans l’article précédent nous avions fait la liste des objets déballés la première semaine.
Qu’en est-il une semaine plus tard ? Avons-nous eu besoin (ou envie) de déballer d’autres articles ?

Pas tant que ça comme vous allez le voir !

20170930_183323

Petit rappel des règles et du fonctionnement :
Nous avons emménagé dans un 50M2 et rien n’a été déballé. Jour après jour, nous avons pioché dans les différents cartons afin de récupérer les objets dont nous avions besoin à l’instant précis.
Règle N°1 : Ne pas anticiper les besoins ! On a tendance à vouloir sortir des choses en ce disant que de toutes façons on s’en servira ce soir ou demain ou après demain … et là c’est un vrai piège on risque de tout sortir ! Donc uniquement les choses qui ont une utilité là maintenant tout de suite !
Règle N°2 : Ne pas se restreindre volontairement, le but n’est pas ici l’extrême minimalisme mais bien la sélection d’objets qui nous apportent quelque chose au quotidien. Ce point explique que des objets sans « utilité pratique » figurent dans la liste. Je n’ai pas eu BESOIN de mes plantes vertes ou d’éléments de déco mais j’en ai eu ENVIE. C’est pour moi une raison valable de réintégrer ces articles.

Salon : 
2 paniers en osier
6 verres bas
6 verres à vin (achat)
6 flûtes à champagne (achat) oui on ne fait que picoler chez nous et direct à la bouteille c’était trop minimaliste pour le coup !
8 assiettes (Ah ben non, on mange aussi !)

Cuisine : 
1 louche bois
1 rape à muscade
1 verre doseur

Chambre :
Fringues Elle : 1 doudoune / 1 pull mérinos noir / 1 jean noir / 1 pull fin noir / 1 écharpe châle / 1 sac à main grand format / 1 parapluie pliant (achat)
Fringues Lui : 1 doudoune / 1 pull mérinos noir / 1 t-shirt

Salle de bain :
1 panier osier

 

Packing Party : Bilan semaine 1

Cela fait maintenant 1 semaine que nous sommes dans notre new Home Sweet Home.
Une semaine donc que j’ai instauré nos nouvelles règles du jeu pour un test de Packing Party en grandeur réelle.

20170930_183323

Petit rappel des règles et du fonctionnement :
Nous avons emménagé dans un 50M2 et rien n’a été déballé. Jour après jour, nous avons pioché dans les différents cartons afin de récupérer les objets dont nous avions besoin à l’instant précis.
Règle N°1 : Ne pas anticiper les besoins ! On a tendance à vouloir sortir des choses en ce disant que de toutes façons on s’en servira ce soir ou demain ou après demain … et là c’est un vrai piège on risque de tout sortir ! Donc uniquement les choses qui ont une utilité là maintenant tout de suite !
Règle N°2 : Ne pas se restreindre volontairement, le but n’est pas ici l’extrême minimalisme mais bien la sélection d’objets qui nous apportent quelque chose au quotidien. Ce point explique que des objets sans « utilité pratique » figurent dans la liste. Je n’ai pas eu BESOIN de mes plantes vertes ou d’éléments de déco mais j’en ai eu ENVIE. C’est pour moi une raison valable de réintégrer ces articles.

La première semaine a donc été en toute logique intense au niveau « déballage » vu que nous partions de rien. En fait je dirai plutôt les 2 ou 3 premiers jours … ensuite le rythme s’est très vite calmé.
Au final nous avons déballé le contenu de 1 valise, 2 cartons et 2 boîtes. Il reste à déballer 8 cartons, 6 boîtes, 1 sac à dos de voyage et un grand bac de linge !

Je vous dresse donc ci-dessous la liste en vrac de ce qui nous a été nécessaire sur les 7 premiers jours (on n’est pas couchés, ça fait une jolie liste de bordel !). Sur cette première semaine il y a donc en début de liste la partie « mobilier / grosses pièces » qui ont été positionnées direct au bon endroit (vu que dans 50m2 on a des capacités de stockage assez limitées soyons honnêtes), la deuxième partie est ce qui sort des cartons.

Salon : 
1 plafonnier
1 canapé + 2 coussins + 1 plaid
1 fauteuil / 4 poufs en rotin
1 bout de canapé / 1 table basse / 1 console
3 plantes vertes (Monter, Himalaya et Aloe) / 1 « & » déco murale
1 TV + Box + PS4 (non utilisés mais sortis quand même Cf. règle N°2 … shame on me !)
1 classeur papiers administratifs + 1 pochette
2 Sacs à dos / 1 parapluie
1 sac à main / 2 portables + chargeurs
1 jeu de cartes / 1 e-cig

Cuisine : 
1 plafonnier / 1 desserte métal Acier / 1 desserte métal noire
1 combi four / 1 plaque induction / 1 aspirateur
1 cafetière italienne / 1 carafe / 1 klein Kanteen / 1 bouteille verre
1 plante verte / 1 boîte en bois pour épices
11 bocaux 1l / 6 bocaux 0,5l / 1 bocal blanc
2 torchons/ 1 essuie mains / 1 lingette micro fibres
1 distributeur liquide vaisselle / 1 brosse / 1 tawashi
1 dessous plat / 1 cuillère bois / 1 tire bouchon / 1 paire ciseaux / 1 casse noix
1 passoire / 1 entonnoir / 1 pied mixer + bol
1 poêle / 1 petite casserole / 1 sauteuse / 1 cocotte
1 saladier / 1 Tupperware verre / 1 bento
1 grand couteau /2 couteaux d’office /1 économe
6 fourchettes / 6 couteaux / 6 cuillères café (4+2) / 4 cuillères à soupe
2 verres à vin / 3 verres bas
2 assiettes bois / 1 grande assiette blanche
2 bols en bois / 5 bols blancs / 2 tasses / 1 coupelle verte
1 kit courses (panier osier / sac jute / sacs à vrac et filets)

20170930_182957

Entrée / couloir : (En plus de tout le bordel stocké dans les cartons et dissimulé derrière les rideaux ! et oui ! il faut bien mettre tout ça quelque part !)
2 plafonniers / 3 rideaux
1 panier en osier / 1 « @ » déco murale
1 aspi / 1 balai / 1 serpillière

Chambre :
1 plafonnier / 1 réveil
1 matelas / 2 oreillers / 1 couette / 1 couverture / 1 parrure
1 meuble tiroirs / Sous vêtements (Elle et Lui) / 1 crayon sourcils 1 poudre + pinceau
Fringues Elle : 3 vestes et blousons / 2 jeans / 2 débardeurs / 2 t-shirts / 1 paire boots / 1 paire baskets / 1 sac de voyage
Fringues Lui : 1 veste / 1 pull / 2 t-shirts + 4 hauts boulot / 2 jeans / 2 paires baskets

Salle de bain :
1 gobelet / 2 brosses à dents / 1 rasoir + blaireau / 1 porte savon / 1 boîte
2 serviettes microfibres / 1 peignoir / 1 tapis sol / 1 gant / 1 serviette cheveux
1 pince / 1 brosse / 1 coupe ongles / 1 lime à ongles / 1 pince à épiler / 1 miroir
1 lave linge / 1 sac à linge

 

La Packing Party : Je teste pour vous !

Voyage à Bali et validation Padi Open Water : Check !
Validation de la Licence de fille 1 : Check !
Reprise du taff et validation de ma deuxième demande de formation pour 2017/2018: Check ! (va falloir taffer maintenant !)
Vente de l’appart : Bug (oups) on repart donc pour une deuxième session avec nos copains agents immobilier et notaires !
Déménagement : Check ! Et bouclé en 1 heure 30 avec juste les gosses comme main d’oeuvre et un fourgon de 6M3 (quand je vous dit que le minimalisme c’est le bonheur !)

Nous sommes donc depuis quelques jours officiellement locataires d’un 50m2 en hyper centre ville. Et je vous garanti que ça nous change la vie. Nouveau rythme, nouvelles habitudes à prendre, je redécouvre mon quotidien.

Et vu que je ne fait jamais rien comme tout le monde, j’ai décidé de corser le truc en imposant (ouais je suis un tyran) une nouvelle règle à peine le dernier carton posé dans l’appart : ON NE DEBALLE RIEN ! (Fille 1 a eu une dérogation pour sa chambre mais si elle s’étale je remets tout en cartons !)

Stupeur et consternation dans l’assistance … ok j’explique le concept (et je réexplique à chaque fois que je vois quelqu’un plonger dans un carton) :

Packing-Party-Boxes-500x333.jpg

La Packing Party c’est LA technique ultime de désencombrement inventée par (devinez qui ?) The Minimalists (cliquez sur l’image pour accéder à leur article).
Le concept est donc d’emballer l’ensemble de ses affaires (et recouvrir ses meubles) puis de ne déballer (découvrir) que ce dont on a besoin jour après jour.
J’avais envie de tester ce « jeu » depuis pas mal de temps mais pas forcément le courage de le mettre en oeuvre. Le déménagement était donc l’occasion idéale pour me lancer et voir si après 3 Minsgame (que je n’arrive plus à boucler)  et plusieurs années de désencombrement il y avait encore possibilité d’optimiser mes possessions.

La durée du jeu est assez variable, à la base de 3 semaines, certains le prolongent sur 1 an afin de faire le tour de l’ensemble des besoins saisonniers.

Après plusieurs jours à slalomer entre les cartons (je plaisante on n’a pas tant de cartons que ça) je peux en tirer les enseignements suivants :

1 : Les cartons c’est pas décoratif
2 : C’est tellement chiant de fouiller dans une pile de boites que tu n’y va pas par plaisir mais seulement sous la contrainte (Une brosse à dents ? Est-ce bien utile ? Oui tu penses ? ok, ok !)
3 : Après seulement quelques jours le rythme des fouilles archéologiques ralenti énormément
4 : Ton chez toi est ultra dépouillé (au moins les premiers jours !)

Je vous propose donc de suivre chaque semaine l’évolution du « déballage » en vous faisant une liste des articles sortis en 7 jours (la première semaine va être sportive !) .

Sachant que mes possessions sont sensées être à ce stade ultra optimisées (pour mon mode de vie) il serait logique que je déballe quasiment tout (hors saisonnier) dans un délais relativement court … et allez savoir pourquoi je ne suis pas convaincue que c’est ce qui va se passer !

Je vous donne donc rendez-vous dans quelques jours pour le bilan de la première semaine !

 

 

One Day or Day 1

Y a quelqu’un ?
Allô allô quelqu’un me reçoit ?

Capture d’écran 2017-08-10 à 09.40.41.png

7 mois … 7 mois que je n’ai pas ouvert ce blog … quasi une grossesse les gars !
Mon dernier article était sur le lâcher prise et … j’ai bien bien lâché le blog ! Lol

Mais tu sais quoi ?
J’ai pas « rien fait » en 7 mois ! J’ai même fait tellement de trucs que là à l’instant ou je t’écris, ma vie c’est un peu Bagdad !

Tu vois le titre de cet article ?
« Un jour ou jour 1 »
Je ne sais plus où j’ai vu passer cette phrase … sans doute encore un truc de « The minimalists » (mes gourous) et bien c’est exactement ce que j’ai fait ces 7 derniers mois ! Et tu sais quoi ? ça fonctionne du tonnerre ! Il faut juste mettre le doigt dans l’engrenage et après tout roule (ou vogue la galère faut voir !)

 Donc j’ai pris toutes mes aspirations du moment et tout les trucs qui me soulaient et j’ai fait une action pour améliorer chaque point ! Une seule action et on voit ce qui se passe ! Ce qui nous donne :

Envie de faire un truc « bien » de m’investir, de rencontrer de nouvelles personnes : Je me suis pointée à l’antenne des restos du coeur un peu au pif, pour voir… et je suis maintenant bénévole depuis plusieurs mois. Chaque mercredi on prépare à manger, on charge le vieux camion rouge tout défoncé, on retrouve les bénéficiaires à la gare, on rit, on prend l’eau, on discute, on galère, on s’inquiète, on partage … on vit quoi !

Envie de ne plus être propriétaire : j’ai claqué une annonce sur LBC, comme ça pour voir.
Quelques visites … rien de bien concluant … on se dit que c’est calme et qu’on va réserver les vacances, qu’on remettra en vente à la fin de l’année, et à peine la réservation des vacances faites on se retrouve avec 2 propositions d’achat ! Signature un peu en urgence, on déménage on ne sait toujours pas quand … avant ou après les vacances ? Fin août ou fin septembre ? Suspens ! (on est large on est que le 10 août ! Tranquille !). En attendant on vend les meubles et on va attaquer les cartons ! (le moins possible ça va de soi !)

Envie d’habiter en hyper centre ville : j’ai déniché un appart coup de coeur idéalement placé. Dossier déposé le soir de mes 40 ans (c’est un signe ! Day 1). Non il ne convient absolument pas à notre mode de vie actuel. Oui le but c’est bien de changer de mode de vie. Donc on se lance ! On signe samedi pour le meilleur ou pour le pire on verra bien !

Envie d’apprendre à plonger : ça fait des années qu’on en parle à chaque sortie snorkelling … sauf qu’en parler ça ne fait pas avancer le truc. A chaque voyage on regarde une fois arrivés, mais soit on n’a pas prévu de rester 4 jours sur place, soit le site n’est pas idéal, …Du coup j’ai posé le problème à l’envers. Dans l’absolu où est-ce qu’on voudrait aller plonger ? Bali ! Ok donc on part à Bali et on passe notre PADI Open Water en septembre ! Le détail auquel je n’avais pas pensé c’est que la théorie du PADI c’est un truc de psychopathe ! J’en suis à la page 160 du manuel (entre 2 démontages de meubles et cartons) et je n’ai fait que 3 chapitres sur 5 ! Les dingues !

Envie de reprendre ma vie professionnelle en main ? Je parle à mon boss d’une envie de formation un mercredi … le jeudi je repère pile poil le parcours adapté, le vendredi le financement est accordé ! Pas le temps de tergiverser ! La dame va reprendre les bancs de l’école quelques jours par mois d’octobre à juillet ! Et puis dans la foulée, inscription sur un second cursus pour janvier … réponse sur le financement en septembre ! Je sens que je vais passer quelques heures dans le train l’année prochaine !

Du coup je risque d’avoir plein de trucs à te raconter ces prochains mois ! Du déménagement minimaliste, des vacances, de l’installation dans une plus petite surface mal foutue, de changement d’habitudes au quotidien, des avantages de vivre en ville, de formation, … j’ai bien envie de réorganiser aussi des trucs sur ce blog parce que c’est un beau bordel et qu’il y a, je pense, du ménage à faire dans les vieux articles.

Voilà voilà, je te fais des bisous et promis je reviens avant 7 mois !

 

 

AND THE WINNER IS …

Il fallait une main innocente … je n’avais que la mienne à dispo …
mais je vous assure que je suis l’innocence incarnée !

La gagnante est donc : BYKDECO
(Je te laisse me contacter pour me communiquer ton adresse ici ou par MP sur IG !)

20160923_080357

Capture d’écran 2016-09-30 à 16.58.56.png

Une grand merci à toutes (je ne crois pas qu’il y ait de garçons … ) pour votre participation. Encore félicitations à la gagnante et peut être à bientôt pour un nouveau livre à faire circuler !

Minimalisme : les bases

Rentrée oblige, on révise ses classiques !
Comme son nom l’indique, la raison d’être de ce blog est de parler de MINIMALISME.

Alors, oui entre temps d’autres thématiques sont venues se développer autour de ce sujet : le zéro déchet, le végétarisme, les bucket lists et les articles sur ma petite vie hautement passionnante (les articles Eat, Pray Love pètent les stats … vous êtes vraiment désespérants !)

On va donc faire une petite séance de rattrapage pour ceux qui ont tout oublié pendant les vacances (et aussi pour les nouveaux qui viennent trainer par ici … oui oui, je vous ai vu, vous tout au fond) et reprendre la définition du minimalisme.

Le minimalisme en trois mots : « Less is more »
La célèbre expression intraduisible en français (« moins c’est plus » ça sonne moins bien avouez) mais qu’on pourrait reformuler en « simplifier sa vie c’est l’enrichir ».

Le minimalisme existe depuis très longtemps et dans différentes cultures,  des stoïciens comme Epictète à la culture japonaise en passant par Gandhi, notre siècle n’a rien inventé dans ce domaine.

Alors pourquoi le minimalisme fait-il une apparition remarquée ces derniers temps ? Effet de mode ? je ne pense pas. Ce mouvement serait plutôt dû à l’emballement de la société de consommation sur les dernières décennies couplé à la crise économique et écologique que l’on traverse.
Une sorte de « trop plein » … plus on en a et moins ça va, alors certains ont dit STOP ! On se pose et on réfléchi à comment descendre de ce train qui va droit dans le mur !

Le but du Minimaliste est donc très clair : supprimer tout ce qui n’a pas d’importance ni d’intérêt dans sa vie afin de libérer de l’énergie et du temps pour se consacrer à ce qui compte vraiment pour lui.
Arrêter de courir comme un hamster dans une roue mais décider qu’à partir de cet instant il reprend le contrôle de sa vie. Agir et non plus subir. Etre et non avoir.

Rien que ça ! Avouez que c’est la classe le minimalisme !

Le minimalisme c’est pour qui ?
Tout le monde peut devenir minimaliste ! Il suffit de faire le premier pas et les autres s’enchaînent naturellement. Peu à peu on modifie totalement la perception de ce qui nous entoure. Je ne vous dirai pas que la transformation s’opère en quelques semaines ou mois, puisque plusieurs années après je suis toujours en chemin, mais chaque pas effectué dans cette direction rend votre vie plus légère et plus intense. Vous aurez ainsi plus d’espace (c’est le premier point flagrant) mais aussi plus de temps, plus d’énergie et plus d’argent. (ça commence à faire secte cet article … il faut que je me calme)

Le minimalisme comment ?
Là vous vous dites, elle est bien gentille avec ses théories de hippie, mais concrètement on fait quoi ?

Mission N°1 : On désencombre son intérieur !
Et je vous garantie que vous allez désencombrer encore et encore, par couches successives au point de vous dire que vous n’en verrez jamais le bout ! Vos « essentiels » du premier tri se réduiront d’eux même à chaque passage. Vous vous demanderez même à de nombreuses reprises comment vous avez bien pu garder tel objet.
Cette démarche n’est pas naturelle dans notre société d’hyper consommation. On stocke, on entasse, on garde « au cas où », on achète jusque parce que la société nous y incite, on donne aux objets un pouvoir qu’ils n’ont pas : celui de nous rendre beau, populaire ou heureux.
Cette première étape de désencombrement matériel peut sembler anodine, mais c’est le point de départ. Grâce au minimalisme vous allez enfin vous débarrasser d’une peur que chacun cache tout au fond de lui : la peur de manquer.
J’ai d’ailleurs constaté un truc assez marrant sur ce point, c’est que la plupart des minimalistes ont un frigo quasiment vide (A l’instant ou je vous écris il doit me rester quelques tomates et du tofu … je suis large) ! Ils font donc suffisamment confiance à l’avenir pour ne pas avoir besoin de stocker un mois de victuailles dans une société ou on trouve des magasins à chaque coin de rue !

Mission N°2 : On arrête de se prendre pour le centre du monde
Une fois que vous aurez compris qu’on peut survivre avec un savon et 2 culottes, il va falloir comprendre aussi que l’univers peut tourner sans vous et que si Machin ne peut pas vous voir ou que votre boss vous a pris pour Superman en vous laissant un énorme pile de dossier, ce n’est pas la fin du monde. On relativise !
On n’a pas envie d’aller à une soirée ? on le dit
Pas envie de faire partie des représentants de parents d’élèves ? il s’en remettront
Pas envie de passer 2 heures en cuisine ? on fait des pâtes, les gosses seront nourris et vous aimeront tout autant
Certains trouvent étrange votre nouveau mode de vie ? on explique pourquoi sans forcément essayer de convaincre l’autre.
Soyez juste ce que vous voulez être et plus ce que les autres attendent de vous. Lâchez la pression (non les réseaux sociaux ne reflètent pas la réalité, intérieurs parfaits, enfants sortis tout droit d’un catalogue, menus hebdo dignes d’un 3 étoiles, look de top model, et vie sociale de princesse … peut être qu’on ne vous montre pas l’envers du décor).
Vous êtes sur la bonne voie quand chaque instant de votre vie est en accord avec ce que vous êtes au plus profond de vous, quand vous ne faites plus les choses pour l’image que vous renvoyez mais juste parce que là, à l’instant précis, vous êtes convaincu que c’est exactement ce que vous devez faire.

Mission 3 : On reconstruit
Les premiers mois, on est dans l’euphorie, on compulse les blogs et les expériences de minimalistes de l’extrême, on rempli des cartons à destination de la recyclerie, et on joue à celui qui va le plus vite pour désencombrer.
Puis vient le moment ou vous avez lu suffisamment d’articles sur le sujet et ou vous avez scrupuleusement vidé chaque armoire, placard et tiroir. Votre mode de consommation a changé et les virées shopping ne sont plus au programme de vos weekends il faut donc trouver d’autres alternatives.
Quels sont vos essentiels ? Votre famille ? vos amis ? un sport ? une activité artistique ? la lecture ? le cinéma ? l’écriture ? une association ? les voyages ? une projet professionnel ? Maintenant que vous avez dégagé tout l’inutile vous avez enfin le choix. Plus de place pour les remords, vous savez les fameux « si j’avais eu le temps », « le budget » vous comprenez enfin que vous êtes seul décisionnaire de la direction que votre vie prendra.
Vous avez libéré de l’espace, du temps, de l’énergie, et de l’argent, il n’y a plus qu’à décider ce qui mérite votre investissement personnel.

A vos plumes !
La notion de minimalisme est très personnelle et peut sensiblement varier d’une personne à une autre.
N’hésitez donc pas à me donner vos impressions à la lecture de cet article ! Je serai ravie d’échanger avec vous sur cette thématique.
Si vous ne connaissiez pas ce mouvement et que vous êtes arrivés sur ce blog par pur hasard, j’espère que cette entrée en matière vous donnera l’envie de tenter le premier pas !
On se retrouve vendredi prochain pour un article axé « désencombrement » et peut être même un cadeau sur ce thème !