Festival ZERO WASTE ou le kif improbable !

Je prends enfin le temps de vous raconter ma journée de samedi dernier au festival Zero Waste.
Et vous savez quoi ? j’ai passé une journée géniale !
Va essayer d’expliquer ça à tes potes quand ils te demandent ce que tu as fait le weekend dernier …
J’ai essayé et clairement ils sont resté sceptiques …
Pas de poubelles ? ah un truc d’écolo ? des vers pour composter dans l’appart et des éponges en vieilles chaussettes ???? c’est cela oui ….

Donc le festival Zero Waste c’est :

 Capture d’écran 2016-07-08 à 14.43.30

Et si vous voulez une idée de l’ambiance en vidéo c’est !

Mais c’est surtout un super évènement géré par des gens hallucinants.
Tu sais le genre de personnes limite inconscients … ceux qui te disent « pas de problème un festival avec 5 000 personnes et pas de déchets FA-CI-LE … pour corser le truc on va même fournir les boissons et les repas sinon c’est trop simple … » Putain les gars je vous rappelle que nous on rame à notre petite échelle domestique … genre deux gosses un poisson rouge et un canari et ça part en couilles !

Une journée au festival Zero Waste ça ressemble à ça (photos issues du site Zero Waste France) :

8:45 : Arriver au Cabaret Sauvage avant l’ouverture des portes tellement tu ne veux rien rater de la journée !
Côtoyer des gens bizarres qui boivent dans des gourdes et sortent des sacs à vrac de leur poche pour les encas.

28026776831_1cdc17df08_o

9:15 : Récupérer son badge nominatif (réutilisable) et choisir son menu pour le midi (végétarien)
9:45 : S’installer en bonne place pour la conférence de Béa Jonhson
Se dire qu’on boirait bien un café et découvrir que le bar propose des boissons avec une participation libre et en grand sourire quand je tends mon thermos !

28026778471_40763083b3_o  Capture d’écran 2016-07-08 à 14.53.48

10:00 : la star du zéro déchet entre en piste !
J’étais ultra impatiente de voir sa conférence et au final mon sentiment est mitigé.
Alors évidemment Béa Johnson c’est la base ! Elle a chopé le truc la première, elle a été au bout du bout de ses convictions  et elle a réussi à diffuser le message d’une façon incroyable, entrainant un réel mouvement de prise de conscience et un élan autour d’elle.
28170933715_8802b6f56d_o 28170932205_9961231761_o
Qu’est ce qui me chiffonne alors ? Le « format » !
On est clairement dans une communication « à l’américaine » la conférence est calibré à la seconde près et d’ailleurs une petite lenteur de la télécommande du vidéo projecteur à failli nous faire basculer en mode drame.
Tu vois là, Béa, ben elle est vénère … parce que la diapo elle doit partir pile poil quand elle prononce tel mot et que si c’est 5 seconde plus tard ben ça va pas être possible …

     28170934215_99b5a6209d_o
Autre moment « étrange » la partie « questions libres » du public. Si les questions sont libres … les réponses aussi !
A tel point qu’elles n’ont parfois qu’un lointain rapport avec la question ! lol
Et quand la réponse est bien en lien c’est généralement : « c’est facile ! » genre :
« et en voyage comment faites vous? Type en Inde pour l’eau potable ? » réponse « c’est facile : en Inde je bois l’eau du robinet » Ah ouais ? ben moi mes intestins ne vont pas être d’accord hein … ou
« et si vous faites 20 heures d’avion ? » « c’est facile je mange avant et après » ben oui … on est cons …
« arriveriez vous au même résultat si vous viviez à Paris et non à San Francisco ? » « c’est facile à Paris, il y a des marchés et on peut acheter des croissants en vrac » Oh putain ! Révélation !
Alors oui, après tout, peut être que pour elle « c’est facile », peut être que moi aussi je trouverai ça facile dans quelques années ou peut être qu’elle a été déposée sur terre par des extra terrestres qui voulaient sauver notre planète … finalement c’est peut être ça la bonne version !

11:30 : fin de la conférence,
un tour dans la zone « librairie » pour trouver « Ze Guide«  de la Famille presque Zéro déchet (qui ne sera en vente qu’à l’issue de leur conférence),
un tour dans la « boutique » éphémère, on étudie les lombricomposteurs et on se note un atelier sur ce thème pour la fin de journée, je regrette qu’il y ai peu de références (j’avais reporté exprès mon achat de brosses à dents en bambou pour éviter une expédition … zut) ou alors le stand a été dévalisé ce qui ne serait pas impossible.
et une ballade sur les différentes zones « ateliers » extérieures.

13:00 : il fait faim, retour dans le Cabaret pour un repas végétarien et zéro déchet pendant que Béa Johnson dédicace la bible du ZW !

13:30 : café et clope balade digestive à l’extérieur et arrêt sur un atelier « hygiène homemade » ou je découvre une recette de dentifrice au savon de Marseille … je crois qu’à cet instant précis le z’amoureux a regretté de m’avoir amené là !

14:00 : deuxième temps fort dans mon agenda de ce samedi, la conférence de la Famille presque Zéro Déchet
14:15 : fin de la conférence … euh … WTF ?
Putain les gars … Là vous avez merdé !
Parce que clairement les « Presque parfaits » moi, j’aurai pu les écouter jusqu’au bout de la nuit !
Enfin l’écouter plutôt vu que seul Jérémie était sur scène mais bon vu que Bénédicte était assise juste une rangée devant moi ça passe ! Lol
Il y avait dans cette intervention un tel engagement, une telle spontanéité et une telle honnêteté que ça aurait mérité beaucoup beaucoup plus de place !
D’ailleurs le public ne s’y est pas trompé puisque « Ze guide » a été épuisé en 10 minutes sur le stand librairie !
Ma mission maintenant : Trouver une « vraie » conférence de cette famille inspirante qui vous montre que, NON ce n’est pas toujours évident, NON c’est pas grave si on se taule, et OUI on va quand même continuer d’essayer parce que ça vaut le coup !

27889502350_85029110f2_o
Suite à son intervention, Jérémie a animé un échange entre plusieurs « zéro wasteurs anonymes »  sympa … mais pas forcément le temps d’approfondir des situations très différentes et un résultat beaucoup moins percutant que les expériences de blogueurs ayant déjà fait leurs armes sur ces sujets.

16:00 : On se refait un petit café et ces dingues de bénévoles sortent des plats avec des gâteaux … easy les gars !
Puis nouvelle tournée des ateliers, produits d’entretiens homemade, information sur le tri ou réalisation de tawashi on connait déjà mais c’est génial de voir du monde découvrir ces petits trucs !

18:00 on passe aux choses sérieuses : Atelier Lombricompostage … un nouveau monde s’ouvre à nous !

19:00 : Concert qui démarre sur des rythmes endiablés avec La Drum Team puis Irma et Loca Tangata.
Entre 2 morceaux de musique, un petit tour au stand de burgers … Uniquement végétariens s’il vous plait !
Pour une fois que les carnivores sont en galère … ça change !

Encore quelques accords et retour vers de nouvelles aventures « presque pas trop beaucoup de déchets / on fait ce qu’on peut merci » remontés à bloc et avec plein d’idées bizarres à mettre en application !
Mon seul regret de la journée … n’avoir croisé (rapidement en plus) que deux « zérowasteuses » que je suis notamment sur IG alors qu’il y en avait plein d’autres … L’année prochaine (on recommence l’année prochaine hein ? Zero Waste France ???) on se donne un point de rendez-vous Blog / IG et on déjeune tous ensemble !

2016

images.jpg

Pour passer en douceur de 2015 à 2016,

En souhaitant très fort une année sous le signe des voyages, des découvertes, de la simplicité, de l’amitié, de l’amour et des expériences en tout genres,

Parce que 2015 m’a fait aimer ce blog et les échanges que j’ai eu avec vous,

Je vous souhaite 365 jours de bonheur,
à imaginer et à construire au quotidien !

a3c181f60005f59229fb9e999d428507.jpg

Danse comme si personne ne te regardait

sfar3

Vendredi soir stupeur et envie de vomir.

Samedi matin … gueule de bois. Envie de rien, juste de rester prostrée sur la canapé à regarder BFM en boucle.

Une soirée prévue en région parisienne … mauvaise idée et puis de toutes façons le coeur n’y est pas.

Comme beaucoup j’ai peur. Pas forcément peur pour moi, mais peur de ce que le monde est en train de devenir, peur de ce qui se passera demain, peur de ceux qui récupèrent les actes de quelques fanatiques pour faire monter la haine partout dans le monde.

La peur qu’ils tentent de répandre sur le monde est leur force.

Non les salles de concerts et les bars ne sont pas des lieux de débauche !
Oui je suis libre et personne ne me dira ce que je peux faire ou pas.
Si je veux sortir, danser et boire jusqu’au bout de la nuit personne ne m’en empêchera.

Alors j’ai mis une robe … des bas … des talons, je me suis coiffée et maquillée et je suis partie rejoindre mes amis qui étaient aussi choqués que moi.

Bien évidemment la soirée aurait du être différente … bien évidemment je me suis sentie « coupable » de rire avec ceux que j’aime, j’ai même trouvé ironique ce grand soleil qui brillait dimanche dans le ciel parisien.

Plus que jamais je veux profiter de chaque instant, aimer plus que de raison et repousser la peur car si nous lâchons, même un peu, alors ils s’engouffreront dans la brèche et auront gagné.

Alors oui samedi j’ai mis une robe et j’ai dansé, j’ai dansé avec une foi en l’humanité plus que vacillante et le coeur blessé, mais j’ai dansé quand même !

sfar2

Le Merdier !

Un sketch de Roland Magdane …  A lire et à relire pendant que j’organiserai mon mini merdier portable pour les vacances !
Y a eu le siècle des lumières.
Bon, ça, c’est fini, maintenant on est au siècle de la consommation.
Et dans le mot CONsommation, il y a le mot, oui, sommation, d’accord, mais la première syllabe est très claire !
On aime ça, consommer ! On aime en acheter du merdier !
Finalement, dans la vie, plus on a de merdier plus on est CONtent !
Les hommes, les femmes, oui les femmes aussi, vous adorez acheter du merdier !
Si j’ouvre un sac à main, ici, au hasard, vous allez voir ce qui c’est que le merdier !
« Ah non, merde, pas moi… ». Le mari à côté : « Ah oui ! ».
Et attends, ça, c’est le merdier de sortie ! Il faut voir ce qu’on a tous chez nous !
Finalement, une maison, c’est quoi ? Un énorme merdier avec un plafond.
Et le samedi tu fermes ta maison à double tour pour ne pas qu’on vienne te piquer ton merdier, pendant que tu es sorti pour en acheter encore plus.
Ça s’appelle le CONfort. Encore une fois, la première syllabe est très claire !
Puis après, tu te maries, pour doubler ton pourvoir d’achat de merdier.
Le bonheur CONjugal. Les deux CONjoints, ou des CONcubins, c’est pareil.
Et tu l’aimes, tu l’aimes ton merdier ! Ben oui, c’est vrai, quand tu pars en vacances, si tu te laissais faire, tu prendrais absolument tout ton merdier.
Tu ne peux pas. Pour les vacances, il faut être raisonnable. Donc, pour les vacances, tu te fais un mini merdier.
Un merdier portable. Deux valises de merdier, minimum !!! Le best of !
Tu arrives à l’aéroport, tu enregistres tous tes bagages, mais tu ne peux pas t’empêcher de garder un petit sac de merdier avec toi.
Le merdier que tu aimes le plus. Le merdier, que si l’avion s’écrase, tu veux l’avoir avec toi. On est cons !!!
Et tu t’assois dans l’avion avec ton petit sac de merdier, et là, l’hôtesse elle passe, et elle te dit :
« Vous pouvez pas garder ce merdier sur vos genoux ! Ah non, vous devez le mettre dans les coffres à merdier »;
Et là, tu donnes ton sac à merdier, et avant, tu ne peux pas t’empêcher de prendre deux trois merdes à l’intérieur.
C’est pour te sécuriser. Des conneries, un bâton de rouge à lèvres, on ne sait jamais, si l’avion s’écrase. Ah, ah.
Tu les vois, les gens dans l’avion. Ils n’arrêtent pas de se lever toutes les 5 minutes.
Parfois, tu te dis : « C’est pas possible, ils ont du perdre quelque chose ! »;
Non, non, ils vont remuer leur merdier pour le plaisir.
C’est pour ça que, dans les avions, on les attache !
La ceinture de sécurité, dans les avions, ça n’a jamais été une question de sécurité !
Attends, quand un avion s’écrase, on a jamais vu un mec qui a été sauvé parce qu’il était attaché.
J’aimerais que vous soyez conscient de ça ce soir !!!
Ah, non, la ceinture de sécurité c’est uniquement pour empêcher que les mecs se lèvent toutes les 5 minutes, sinon ça ne s’arrêterait pas !
En bagnole, c’est pareil ! En voiture, ils ont pris toutes les sécurités.
Non seulement le mec est attaché, mais, en plus, ils ont mis le coffre à l’extérieur !!!
Sinon, les mecs, ils ne conduiraient jamais !
Les CONducteurs : 75 chevaux dans le moteur, 1 âne au volant !!!

Je suis Charlie

charlie-hebdo-600x463

Il paraît que l’espèce Humaine est une espèce évoluée  … aujourd’hui j’ai honte de ce qu’elle est capable de faire  …

Capture d’écran 2015-01-08 à 09.47.44mourir pour des idées, avec pour seule arme un crayon …

notre monde est devenu fou  ….

IMG_59042920515271