Pourquoi un tour d’Afrique ?


Commençons pas le commencement.

Pourquoi un tour d’Afrique ?
Pourquoi ne pas finir notre tour du monde débuté il y a 4 ans et interrompu pour cause de Pandémie mondiale.
(Ou pourquoi pas rester chez nous et se construire une vie normale après tout ?)

L’Afrique est une terre mystérieuse et fantasmée. On connaît très mal ce continent et on a souvent des idées fausses à son sujet.
J’ai toujours rêvé de faire un safari et de voir les animaux dans leur milieu sauvage. Mais l’image de l’Afrique s’arrêtait un peu à ça pour moi il faut bien l’avouer.
Un voyage de quelques semaines en Afrique du Sud ou Tanzanie peut-être à la découverte de ces lieux dont on a tous entendu parler, le parc Kruger, ou celui du Serengeti, pourquoi pas en prolongeant par un séjour à Zanzibar. Un rêve de carte postale et de publication Instagram mais pas d’Afrique clairement.
De tous les continents l’Afrique est aujourd’hui le moins touristique, le moins connu et le moins accessible pour les voyageurs.
Pourtant l’Afrique n’est pas si loin de nous … beaucoup moins loin que les destinations que nous avons parcourues précédemment.

Lorsqu’il a été question de reprendre la route (la sédentarité ne fait clairement pas parti de nos plans à moyen terme) la première idée était bien évidemment de reprendre le cours de notre itinéraire initial et donc de rejoindre l’Amérique du Sud.

Cependant notre première aventure en pleine pandémie nous a rendu un peu méfiant sur la fait d’être dépendant en permanence de solutions de transports et d’hébergement.
Quand les hôtels et les aéroports ferment, le backpacker est bien en peine !

Nous cherchions donc un mode de voyage qui nous permette d’être encore plus autonomes, encore plus minimalistes et totalement libres dans notre façon de voyager.

Le 4×4, ou le van ou ou le camion (on est passé par à peu près tous les modèles de véhicules terrestres avant de se décider, on a même envisagé rapidement la moto et le vélo) nous est donc apparu comme une solution idéale, nous permettant à la fois de nous déplacer mais aussi d’y dormir, d’y cuisiner et de disposer d’eau et d’électricité.

Pour autant si le véhicule réglait le problème du transport une fois sur place, il fallait bien déplacer la bête et son équipage jusqu’au point de départ ce qui signifiait shipping et billets d’avion sur environ 9 000 km.

Breaking news : Au niveau du détroit de Gibraltar la distance qui sépare l’Europe de l’Afrique est de 14,5 km.
Il faut moins d’une heure en Ferry pour changer de continent

A ce moment nous avions découvert un couple de voyageurs qui parcourait l’Afrique à bord d’un van.
Les Marioles Trotters, leur van Léon et leurs 4 années d’aventures sur ce continent ont rendu tangible ce projet.
On a pu entrevoir la beauté et la diversité de ce continent, la richesse des cultures et des traditions, la simplicité, la gentillesse et l’incroyable force des populations.
On a pu grâce à eux imaginer vivre l’Afrique autrement que ce qu’on avait toujours envisagé. Se confronter réellement à ce continent, partager le quotidien des populations, vivre simplement, s’adapter aux éléments et aux conditions difficiles et découvrir ses merveilles.

Bref l’imaginaire était en route et le projet prenait forme. Rejoindre le Maroc et entamer la descente du continent par la côte ouest.

L’objectif ?
Dans l’absolu un tour d’Afrique, rejoindre le Cap et remonter jusqu’en Egypte … mais nous sommes très bien placés pour te dire qu’entre ce que tu prévois et la réalité il y a parfois quelques adaptations à faire !

La durée ? aucune idée … le tout c’est de partir que ce soit pour un an, deux ans, cinq ans, une vie … seul l’avenir nous le dira et nous nous adapterons comme toujours !

QUAND RIEN N’EST PREVU, TOUT EST POSSIBLE
Antoine De Maximy


Publicité
%d blogueurs aiment cette page :