Pourquoi le minimalisme

Pour clarifier ma relation aux objets : oui je suis une droguée des objets, à tel point que j’évite d’utiliser les objets que j’aime (oui oui c’est tordu …), car si je les utilise, ils vont s’user, donc je ne les aurai plus, donc je serai malheureuse (voilà voilà …) donc je ne les utilise pas ou le moins possible (histoire de voir si je suis malheureuse tout de suite). Je précise que cet étrange comportement est valable pour une grande majorité de mes possessions (vêtements et chaussures que je conserve pieusement jusqu’au jour ou ils ne me plaisent plus, produits de beauté que j’utilise pour les grandes occasions et qui du coup sont périmés au bout de 3 applications, vaisselle pour recevoir alors que je ne reçois quasiment jamais, j’ai encore ce weekend repêché un grille pain tout neuf pieusement entreposé dans mon cellier depuis 4 ans … verdict, défaillance électrique, il fait sauter les plombs de l’appart). Maintenant j’achète peu mais au moins j’en profite.

Pour calmer mes angoisses financières (bah oui une petite névrose ici aussi) ! Je veux arriver à un stade ou il me serait financièrement possible de racheter l’ensemble de mes possessions d’un coup (si une loi des séries sans fin s’abattait sur ma modeste demeure). Pour arriver à ce but ultime il faut également que l’ensemble de mes possessions corresponde à mes essentiels … est ce que je rachèterait une console de jeux en cas de redémarrage a zéro … non … mais bon ça je la garde encore un peu pour l’homme … lol. Cette approche financière calme aussi mes angoisses citées dans le point numéro 1, plus rien n’est grave, ce n’est QUE matériel.

Pour faire le ménage à la vitesse de Wonder Woman ! Je déteste la saleté mais je n’ai pas envie de consacrer ma vie à faire le ménage ! Une console vide se nettoie beaucoup plus vite que la même console avec bibelots, bougies, vase, papiers en tout genre … CQFD

Parce que finalement je ne suis pas plus heureuse avec 300 DVD et un disque dur multimédia, que le film qui me fait envie vient juste de sortir en salle et que me faire une toile sera un vrai moment de plaisir. Parce que je ne lisais pas avec une bibliothèque remplie et que je dévore tout ce qui me tombe sous la main depuis que je me suis séparée de ces livres « qu’il faudrait que je lise ».

Parce que je ne me sens jamais autant « MOI » qu’au bout du monde avec une petite valise.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s